La signalisation portuaire

La signalisation portuaire permet de réguler le trafic à l’entrée ou à l’intérieur d’un port. Généralement réduite à la portion congrue dans les petits ports de plaisance, elle a toute son importance dans les grands ports ou le trafic de commerce croise celui de plaisance.


La signalisation portuaire n’est constitué que de feux, de jour comme de nuit. Il y a des signaux pour les navires entrants et pour les navires sortants. Selon les cas, les feux pour les navires entrants et sortants peuvent être différents ou identiques.

Elle se compose de :

  • messages principaux matérialisé par 3 feux superposés
  • messages d’exemptions et / ou de signaux auxiliaires, disposés sur le coté des feux de message principaux.

Le signal de danger grave

Le plus simple à reconnaitre, il s’agit de 3 feux rouges à éclats. Il signifie (de manière assez intuitive) qu’il y a un danger grave dans le port (bateau en feu, par exemple).

L’accès au port est interdit et aucune dérogation n’y sera apporté.

Parmi les feux de signalisation portuaire, il s’agit du seul feu à éclats. Les autres feux de signalisation portuaire sont soit fixes soit à occultation lentes.

Le signal de trafic à sens unique

Les feux peuvent également être inversés (vert pour les navires entrants et rouge pour les navires sortant)

Le trafic du port peut être à sens unique : seuls les navires entrants ou sortant sont autorisés à s’engager dans la passe.

Les feux sont 3 feux rouges (trafic interdit) ou verts (trafic autorisé) fixes ou à occultations lentes. Si le trafic est autorisé dans un sens, il est nécessairement interdit dans l’autre sens (et vis-versa).

Ces feux peuvent être notamment retrouvé pour réguler le trafic dans une écluse : le trafic entrant sera interdit le temps que les navires sortants de l’écluse n’auront pas fait place nette.

Trafic à double sens

Lorsque le trafic est libre dans les deux sens, alors 2 feux verts et un feu blanc fixes ou à occultations lentes sont affiché. Dans ce cas, le signal affiché est le même pour les navires entrants et les navires sortants.

Trafic Régulé

Ce signal de trafic est trompeur : l’emploi de feux verts peu laisser à penser qu’il s’agit d’un trafic libre. Or, il n’en est rien. Le signal de trafic régulé signifie que tout n’avire souhaitant entrer ou sortir du port doit prendre ses instructions auprès de la capitainerie. Et ces instructions peuvent très bien être d’attendre.

Il conviens donc de le considérer plus comme un feu rouge auquel vous pouvez demander une dérogation à la capitainerie.

Le signal de dispense

Le signal de dispense est un feu jaune positionné à gauche du feu principal. Il indique que tout navire pouvant naviguer en dehors du chenal principal (et donc n’étant pas susceptible de gêner des plus gros) peut être ou sortir du port sans tenir compte du signal principal.

Les signaux Auxiliaires

Le signal auxiliaire est un feu jaune ou blanc positionné à droite du feu principal. Il peut fournir une information sur le trafic en sens inverse ou sur la présence d’une drague travaillant dans le chenal (par exemple).

Pour en connaitre le sens exact, il faudra prendre contact avec la capitainerie par VHF.

Et à Dunkerque, ça se passe comment ?

A Dunkerque, pour nous autres plaisanciers, il y a 2 points principaux avec des signaux de régulation du trafic :

  • A l’entrée du port Est, au bout de la jetée Est
  • A hauteur de l’écluse Trystam, coté port du Grand large

Il n’existe pas de signaux de dispense à Dunkerque, car il n’y a pas de chenal secondaire.

L’expérience montre que parfois, les feux sont laissés au rouge par oubli. Pour demander confirmation ou pour demander l’autorisation en cas de trafic régulé, il suffit de contacter Dunkerque VTS sur le canal 73 de la VHF.

Plutôt de bonne composition, le personnel du port, vous répondra toujours. Par contre, gare à celui qui rentrerait sans autorisation sur un signal de trafic régulé : on les a déjà vu envoyer la gendarmerie maritime pour un rappel à l’ordre.

Chez nos voisins anglais, au port de Douvres, les feux sont presque toujours en trafic régulé. Et chez eux, pas question de jouer avec cela, la régulation du port y est très attentive. Pensez donc à appeler Dover Port Control lorsque vous êtes 2 milles de l’entrée sur le canal 74 (le 12 ou le 16 peuvent également être employés). Il ne sert à rien d’appeler la Marina (canal 80) avant d’être rentré : il ne gère absolument pas le trafic.